L’incroyable histoire de l’orchestre recyclé

Un petit partage rapide (et assez médiocre, je l’avoue), sur un album que j’ai découvert cet été grâce à vos suggestions.

L’incroyable histoire de l’orchestre recyclé traite d’un fait réel qui parle à tout le monde:

A Cateura, un bidonville du Paraguay, 25 000 personnes vivent dans la misère à côté de la plus grande décharge de la capitale. En 2006, Favio Chavez, assistant social et guitariste, vient y monter un projet autour du recyclage. Il a alors une idée originale : le changement par la musique, pour redonner le sens de la beauté à ceux qui vivent au milieu des déchets. Les enfants apprennent à fabriquer des guitares avec des boites de conserves, un saxo avec une gouttière et des pièces de monnaie, des contrebasses avec des morceaux de bois et de bidons d’huile… Les parents retrouvent leur dignité, et les enfants musiciens, grâce à l’Orchestre de Cateura qui sillone le monde, rêvent de demain.

J’ai prévu de lire, en début d,’année de CE2, cet album sur 5 semaines. 4 semaines d’étude de texte et de mise en réseau grâce à l’illustrateur Lionel Le Néouanic et une semaine en regardant des documentaires autour de cet orchestre.

Je ne vous poste pas mon tapuscrit mais vous pouvez trouver le texte ici. Achetez l’album, les illustrations sont magnifiques et permettront une belle passerelle vers l’Art visuel et les objets recyclés.

Voici mon exploitation sur les trois premières parties du texte.

Pour la dernière partie, qui est en fait une partie documentaire, je n’ai pas prévu de questions écrites mais plutôt des questions à l’oral que les enfants prépareront en amont.

Vous verrez que, dans les questions, j’ai encadré et souligné des éléments afin d’aider mes élèves à construire leurs phrases réponses. En début d’année, je guide beaucoup ce travail (je demande à mes élèves en difficulté de colorier dans le texte les réponses) afin de mettre tout le monde sur « les rails de la confiance ».

J’espère que cet album vous aura autant convaincu et plu qu’à moi!

Laisser un commentaire