Parcours d’entraînement avec la tablette

Depuis l’année dernière, notre école a été équipée de tablettes. Malheureusement, je n’ai pas encore réussi à les intégrer suffisement à la pratique de la classe pour me faire un avis franc sur cet outil.

Dans ma classe, il y a des livres à foison, nous pratiquons la manipulation grâce aux ateliers, nous écrivons tous les jours dans le cahier. Mais concernant la tablette, j’ai du mal à m’y mettre réellement. Et ce pour plusieurs raisons:

– le côté encombrant: pas de wifi dans l’école mais un lourd et imposant chariot que nous devons sortir de la salle informatique et monter dans la classe grâce à l’ascenseur (qui peut être en passe).  Il faut parfois être deux adultes pour manipuler le chariot (lors des passages de seuil par exemple) et celui-ci prend une grande place une fois dans le classe.

– le côté efficacité du travail: 14 tablettes pour 28 élèves inclus soit un travail par deux, soit un travail en demie-classe. Pour le travail en demie-classe, je n’arrive pas à laisser mes élèves sur tablette seuls. Il y en a toujours un pour me solliciter (pas de réseau, pas de clavier azerty, pas la bonne appli, qu’est ce que je dois faire, ça marche paaaassss erf). Mais pour le groupe qui attend son tour à proximité des tablettes, je sens bien que c’est l’enfer. Ils attendent leur tour avec impatience. La tablette, c’est le GRAAL! Tout simplement parce que, finalement, même si beaucoup en ont chez eux, ils la pratiquent peu. En effet, j’ai fait passer un sondage auprès des enfants. Sur 28 élèves, 16 enfants possèdent une tablette mais 10 l’ont cassé… Pour les 6 restants, la tablette est souvent confisquée (moyen de pression) et ils regardent beaucoup de vidéos dessus. Certains font des jeux de logique (ou des jeux plus violents cry) mais pas de pédagogique.

– le côté inquiet de la maîtresse: je n’ai pas de tablette moi-même. Je sais cependant le prix que cela coûte. Voir un enfant se balader dans la classe avec une tablette dans les mains, c’est plus fort que moi, cela me fait peur.oops Surtout que ce matériel n’est pas issu de la récup ou en deuxième vie… J’essaie de prendre sur moi car, pour certaines activités comme la photo ou le scan, il faut manipuler un minimum. 

Cependant, malgré tout cela, je suis consciente de la motivation évidente des enfants face à cet outil. J’ai donc décidé de changer mes pratiques. Finis les demi-groupes! Je vais mettre en place 7 tablettes dans la classe de manière quotidienne. Et, à chaque fois que nous aurons un travail écrit en maîtrise de la langue ou des ateliers de manipulation, 7 élèves iront sur les tablettes et effectueront un parcours de leçons et d’exercices afin de travailler la notion vue en classe.

Alors non, ils ne passeront pas tous les jours aux tablettes, loin de là… Plutôt une fois tous les 15 jours d’après mes calculs, sauf si j’arrive à faire des rotations plus importantes.

Comme je souhaite être disponible pour mes élèves en atelier de manipulation ou travaillant sur cahier, je réfléchis à un système de parcours d’exercices à réaliser en autonomie par mes élèves.

J’utilise Learningapp depuis quelques temps sur mon TBI. Je trouve les exercices assez variés et faciles à réaliser. Un petit QR Code vers l’exercice créé et hop, mon parcours est créé!

J’ai construit ces parcours avec les mêmes outils:

  • une leçon (issue des fondamentaux)
  • des exercices d’entrainement sur learningApps
  • un exercice d’auto-évaluation à la fin du parcours quand c’est possible.

Et voici les QR codes organisés par matière

GRAMMAIRE

CONJUGAISON

VOCABULAIRE

ORTHOGRAPHE

QUESTIONNER LE MONDE

Je vous laisse un document modifiable si vous souhaitez, vous aussi, créer votre parcours et enrichir la collection. Je vous demanderai, à la place, de bien vouloir partager votre travail.

Une fois ces feuilles imprimées, je les plastifie, je découpe chaque case et je monte le tout sur un anneau.

Les élèves peuvent prendre l’anneau et tourner les « pages » les unes après les autres. Si plusieurs enfants veulent utiliser le même anneau, on peut l’ouvrir et mettre, à l’aide d’un petit aimant, ces QR Code au tableau.

J’enrichirai cette collection en fonction de mes besoins, de vos contributions, des demandes…

Laisser un commentaire