Cartes en bande: Ajouter ou enlever 5, 9, 10, 11…

Mes élèves ont beaucoup de mal à ajouter 9 ou 11. Du coup, j’ai décidé de travailler sur cette notion lors de la séance de réajustement. 

Je voulais mettre en place des ateliers.

J’ai donc sorti les abaques (une très bonne manipulation visuelle, ils comprennent vite), les jetons, les cartes d’aide, l’immeuble des nombres… Mais j’ai aussi réalisé des cartes pour la suite, pour de l’entrainement quasi-automatique.

Ces cartes sont, pour une fois, sous la forme de bande, recto/verso. J’ai mis, d’un côté, en noir, le nombre auquel ajouter 9, et, de l’autre la réponse. Il suffit d’imprimer en recto-verso, plutôt sur du papier épais pour éviter qu’on lise la réponse en transparence.

En dessous de 100

Au dessus de 100

Et comme j’aime pouvoir utiliser un même outil de plusieurs façons, voici quelques règles pour vos élèves.

utilisation en individuel: sur l’ardoise, l’élève écrit les réponses le plus rapidement possible. Quand il a finit, il s’auto-corrige. On peut aussi mettre en place un sablier ou un chronomètre quand l’enfant sera assez à l’aise avec le principe d’ajouter 9.

utilisation en duo : un élève tient la carte devant les yeux du camarade et valide ses réponses au fur et à mesure. Puis, on échange avec une autre carte. On peut aussi introduire l’utilisation du chronomètre pour challenger cette activité.

utilisation en trio: un élève-arbitre tient la carte devant les yeux du binôme. L’élève qui répond le plus vite gagne un jeton. On joue trois manches (chaque joueur doit passer à la place d’arbitre) puis on compte les jetons.

Mais pour 6 élèves de la classe, c’est encore trop facile. Qu’à cela ne tienne, ils ont attaqué les « -9 ». Ils travaille en bînome avec des élèves moins à l’aise qu’eux sur la notion. Ils prennent une carte qu’ils mettent entre eux deux (l’élève plus à l’aise a sous les yeux les nombres en gris, l’autre, les nombres en noir). Chacun doit calculer, avant l’autre, le nombre de l’autre. Celui qui trouve en premier gagne un jeton. 

Côté aide

Voici les outils que j’ai utilisé pour permettre à mes élèves de comprendre cette notion:

L’immeuble des nombres: mes élèves le connaissent depuis l’année dernière et savent le manipuler pour ajouter une dizaine et retirer une unité. Mais un peu de visualisation et de parcours du doigt ont permis à certains de s’approprier la notion.

L’aide +9 : C’est un document pour accompagner la maison des nombres pour les enfants qui ont besoin de schématiser les étapes

Les abaques : c’est une explication très visuelle qu’on propose aux enfants grâce aux abaques. On ajoute une dizaine et on enlève une unité. Pour mes élèves en difficulté, cela a été le déclic.

Si vous avez d’autres astuces, d’autres matériaux à utiliser, n’hésitez pas à les partager en commentaire.

 Côté bricolage

L’image contient peut-être : intérieur

Afin qu’il n’y ait pas de dispute sur « qui tient la carte » j’ai fait un peu de bricolage. Cela marche avec les bouchons en liège aussi. Sinon, un petit rondin de bois et un coup de scie…

Cet article a 2 commentaires

  1. MultiK

    J’ai piqué tes cartes pour faire des cartes « +99 » et « -99 » à mes CM! Merci beaucoup! J’ai ajouté des petits signes devant chaque nombres pour ne pas être perdu dans les lignes lors de la correction.

Laisser un commentaire